Marvel Wiki
Advertisement

Norman Osborn est un farouche ennemi de Spider-Man. Il a depuis ses début évolué pour devenir l'un des plus grands antagonistes de l'Univers Marvel.

Histoire[]

Normanosborn

Norman Osborn

Dès l'enfance, Norman Osborn fut obsédé par la richesse et le pouvoir. Son père, un inventeur raté, prenait le jeune garçon comme son souffre-douleur. Travailleur et doué, Norman étudia la chimie et l'ingénierie électrique à l'université, ainsi que la gestion d'entreprise. L'un de ses professeurs était Mendel Stromm, et ils devinrent vite amis, puis partenaires dans une société commune, Osborn Chemical. La société perdura et devint par la suite Oscorp.

Il épousa sa petite amie et eut bientôt un fils, Harold. Hélas, sa femme contracta une grave maladie et décéda. Il s'enterra sous le travail et ne vit pas son fils grandir. Quelques années plus tard, il décida de prendre le contrôle d'Oscorp. Mendel Stromm fut arrêté, coupable d'escroquerie, ce qui garantit le pouvoir au chimiste, devenant alors PDG.

En utilisant les travaux de Stromm, il découvrit une formule chimique octroyant une grande force physique. Mais un accident provoqué par son fils fit exploser la substance, et Norman aspira les vapeurs. Ces dernières, hallucinogènes, provoquèrent un sursaut d'intelligence mais commencèrent aussi à dégrader sa santé mentale.

Bouffonvert

Le Bouffon Vert

Le Bouffon Vert[]

Assoiffé de pouvoir, Osborn devint secrètement un seigneur du crime, après avoir unifié de nombreux gangs de New York. Pour prouver sa réputation, il choisit Spider-Man comme cible et envoya Scorcher et Headsman le tuer. Le duo fut battu, aussi Osborn décida t-il de prendre les choses en main. il se créa l’identité du Bouffon Vert, se souvenant d'un monstre de ses cauchemars.

Le Bouffon Vert devint un féroce ennemi du Tisseur, arrivant même à manipuler Hulk pour attaquer le jeune héros. Adversaires, aucun ne connaissait l'identité de l'autre.

Lors d'un combat au cours d'un rassemblement de fans de Spider-Man, Parker apprit que sa tante était tombée gravement malade, et il s'enfuit, brisant sa propre réputation de héros valeureux face au Bouffon. Plus tard, Osborn s'allia avec Crime-Master, un autre caïd. Il l'élimina pourtant, ce dernier n'ayant pas le temps de révéler son identité à la police. C'est à cette période qu'il développa une réelle obsession pour le Tisseur, renforcée par les produits chimiques qu'il s'injectait.

Un jour, il utilisa un répulsif sur Spider-Man, annulant son sens d'araignée. Osborn réussit à le suivre discrètement et apprit qu'il était Peter Parker. Il le captura et lui révéla son identité à son tour, celle du père de son meilleur ami! Spider-Man s'échappa et fit tomber Osborn dans des produits chimiques électrifiés. A cause du choc, le criminel souffrit d'une amnésie ciblée, et Parker brûla son costume, dans l'espoir qu'Osborn ne se souvienne jamais de sa vie criminelle.Il sera a un moment infecté par Carnage devenant le bouffon rouge

Deux esprits dans un corps[]

A cause des produits chimiques nocifs, la santé mentale d'Osborn se fractura un peu plus, et le Bouffon Vert devient une autre personnalité tapie dans son inconscient.

Finalement, Osborn retrouva la mémoire des évènements, et perdit le contrôle au profit du Bouffon. Il tenta une nouvelle fois de se venger de Spider-Man, utilisant un gaz annulant sa capacité à grimper aux murs. Spider-Man le battit en l'attirant dans la chambre d'hôpital de son fils Harry, devenu dépendant aux drogues les plus dures. Choqué de voir son fils ainsi, Norman retrouva ses esprits.

Bouffongwen

Gwen Stacy captive


La mort du Bouffon Vert[]

Bouffonmort

La mort du Bouffon

Pour torturer son ennemi de toujours, le Bouffon Vert captura Gwen Stacy. Il attira Spider-Man en la lançant d'un pont et Spider-Man s'élança en projetant sa toile pour la récupérer. Mais la pression exercée lors du ralentissement brisa la nuque de la jeune femme. Enragé, Spider-Man attaqua brutalement le Bouffon Vert, manquant de le tuer. Il retrouva ses esprits, au moment où le Bouffon prenait le contrôle de sa planche volante à distance. La planche vola rapidement dans le dos du héros, masi ce dernier esquiva grâce à son sens d'araignée, et Osborn se retrouva empalé contre un mur.

Héritage[]

Harry Osborn fut le témoin de de la mort du Bouffon Vert et retira le costume de son père avant l'arrivée de la police, malgré le traumatisme émotionnel. Il soudoya le médecin légiste pour falsifier le rapport d'autopsie, et effacer toute trace de la formule du Bouffon. Ainsi, Norman Osborn ne fut qu'une victime d'un combat entre héros et super-vilain...

Plusieurs personnes endossèrent l'identité du Bouffon Vert par la suite : son propre fils Harry, le thérapeute Barton Hamilton, puis le millionnaire Rod Kingsley. Ils apportèrent de petites variations au costume originel, et Harry décéda d'une overdose de formule expérimentale.

Mais en réalité, le véritable Bouffon Vert n'était pas mort...

Le retour d'Osborn[]

La formule permit à Norman de survivre, le plongeant dans un état de mort simulée. A la morgue, après une période très rapide de reconstruction cellulaire, il se réveilla et mit le corps d'un clochard inconnu dans son sac mortuaire. Il s'échappa et partit en Europe.

Là, il rejoignit la Cabale des Scriers. Montant les échelons, il devint rapidement le maître de la secte. Il apprit la mort de son fils, et complota plus que jamais.

Dans l'ombre, Osborn manipula le professeur Warren pour faire croire à Spider-Man qu'il n'était qu'un clone, et que Ben Reilly était l'original. Mary Jane Watson étant enceinte, Peter offrit son costume à Ben.

Peu satisfait du résultat, Osborn redevint le Bouffon Vert, et il tua Ben qui se sacrifia en sauvant Peter. Le corps de Ben se désintégra, prouvant que Peter était bien l'original. L'employée d'Osborn, Alison Mongrain, empoisonna Mary Jane, provoquant un accouchement prématuré, et elle kidnappa le nouveau-né.

Le rassemblement des cinq[]

Gathering of Five

Osborn participa à la cérémonie connue sous le nom du Rassemblement des CInq. Grâce à cinq reliques, les participants peuvent y gagner un grand pouvoir, la connaissance ou la folie, devenir immortel ou perdre la vie. Mais ces dons ne furent pas ce qu'ils semblaient être : ce qui sembla être la folie était en réalité la connaissance. Le pouvoir était la folie, et la mort ressemblait à l'immortalité. Morris Maxwell reçut la "Connaissance", Cassandra Webb reçut l'immortalité et Mattie Franklin reçut le pouvoir. Greg Herd reçut la "mort". Osborn reçut la "folie".

Identité révélée et emprisonnement[]

Le plan suivant d'Osborn fut de faire de Spider-Man son héritier : il le captura, le drogua et lui fit attaquer ses amis sous le masque du Bouffon Vert. Après plusieurs jours de torture mentale, Peter Parker céda presque mais il refusa à la dernière minute. Alors, le Bouffon Vert envoya un Flash Thompson conduire un camion près de Midtown High School, où Parker travaillait comme instituteur. L'accident de la route blessa Flash et entraina Spider-Man dans un combat contre le Bouffon Vert. Osborn voulut être achevé par son adversaire mais Parker lui laissa la vie, ne voulant plus combattre.

Quelque temps plus tard, le lien entre Osborn et le super-vilain déguisé fut révélé au public par Ben Urich et le Daily Bugle après que le criminel ait assassiné un journaliste du Bugle, Terri Kidder, ce dernier ayant enquêté sur des disparitions au sein de la société Oscorp. Oscorp fit détoner une bombe dans son bureau, où Urich, Jessica Jones et une escouade de police se trouvaient pour l'arrêter. Jessica et Urich furent sauvés par Spider-Man. Le Bouffon parvint à fuir. Le lendemain, Osborn se livra à la police, proclamant que le Bugle cherchait un bouc émissaire et qu'il était innocent. Devant le tribunal, le magnat fut agressé par Luke Cage, soucieux de venger sa compagne blessée dans l'explosion. Osborn fut finalement arrêté par Spider-Man et Luke Cage après une course-poursuite à travers Manhattan.

Derrière les barreaux, Osborn continua de comploter contre Spider-Man. Il paya le Scorpion pour kidnapper Tante May. Il comptait forcer Parker à le libérer de prison, en échange de la vie de sa tante. Peter s'y plia, et avec l'aide de la Chatte Noire, il fit évader le criminel. A peine sorti, Osborn se retrouva à la tête des Sinistres Douze. Le gang fut traqué par les Vengeurs, Daredevil et les Quatre Fantastiques. Durant la bataille, le Bouffon Vert s'échappa avec Mary Jane captive, pour rejouer la scène de la mort de Gwen Stacy au George Washington Bridge. Toutefois, le Docteur Octopus attaqua son partenaire, et les deux adversaires tombèrent dans l'eau, frappés par la foudre.

Peu après, les jumeaux de Gwen pourchassèrent Spider-Man, pensant qu'il était leur géniteur et le jugeant responsable de la mort de leur mère. Le héros raconta la vérité aux jumeaux. Gabriel Stacy rejeta Spider-Man et prit l'identité du Bouffon Gris, devenant à moitié fou. Le jeune homme attaqua Spider-Man tandis que Sarah tentait de reprendre une vie normale, disparaissant de la circulation.

Le Bouffon Vert, vivant reclus en France, fut horrifié quand Peter Parker révéla être Spider-Man. A la télé, Parker annonça aussi que Norman était le Bouffon Vert et qu'il avait tué Gwen. Le SHIELD le captura et il se retrouva de nouveau derrière les barreaux. On lui permit de sortir pour tester les nanites injectées secrètement dans son corps. A peine dehors, il agressa Ben Urich et fut mis au tapis par le SHIELD.

Les Thunderbolts[]

Osborn fut libéré par des politiciens influents, favorables au SuperHuman Registration Act. On lui donna le contrôle sur les nanites et il reprit le masque du Bouffon Vert, tuant plusieurs espions Atlantes.

Quand un ambassadeur Atlante voulut faire un discours, Norman se présenta à l'audience et le blessa en lui tirant dessus. Emmené par la sécurité, Norman déclara ne pas être en contrôle de ses actions. Il menaça de tuer les familles des policiers qui l'interrogèrent, puis se ravisa, craignant le courroux d'un mystérieux homme politique.

On le revit pourtant, devenu directeur des Thunderbolts et suivant une prescription médicale pour stabiliser sa personnalité, dans la mesure du possible.

C'est à cette période que Méphisto changea la réalité et tout le monde oublia l'identité secrète de Spider-Man (Brand New Day).

Osborn déploya les Thunderbolts pour appréhender Spider-Man et il proposa son aide à un candidat à la mairie de New York City, impliqué dans une affaire de travail au noir par le journal Front Line de Ben Urich. Norman confronta le photographe, Peter Parker mais il ne put faire la liaison avec Spider-Man, et il le laissa tranquille. Quand il fut plus tard témoin d'un combat entre Spider-Man, Venom et Anti-Venom, il fut attaqué par Menace qui l'épargna, l'accusant de perdre son temps à viser Spider-Man. Osborn trouva l'appareil photo de Parker et réussit à remonter la source du traceur. Il créa aussi une contre-mesure pour Anti-Venom, donnant à Mac Gargan une nouvelle combinaison de Scorpion qui distribuait le remède à travers son corps, guérissant plus rapidement le symbiote. Mais quand il se retrouva face à Spider-Man et Anti-Venom, ce dernier s'échappa du combat et Norman dut détruire son propre repaire pour qu'on ne fasse pas le lien entre le criminel et lui. Sa réputation était toujours celle d'un homme juste et loyal au gouvernement.

L'Invasion Secrète[]

Un Skrull ayant les traits de Captain Marvel attaqua la Montagne des Thunderbolts mais il ne put se résoudre à tuer Osborn. Ce dernier lui offrit une chance de s'expliquer en privé puis le laissa partir. Il mena ensuite les Thunderbolts dans la défense de Washington D.C., directement sur le terrain. Il abattit plusieurs Skrulls ayant les traits de Spider-Man, trouvant le combat thérapeutique pour lui. Il participa à la bataille finale, où trouva la mort la reine Skrull Veranke, en direct à la télévision.

Après avoir sauvé la capitale, Norman manipula les médias, se faisant passer pour un héros de guerre et il lança une campagne visant Tony Stark, alors directeur de la sécurité nationale. Aimant sa façon de gérer le SuperHuman Registration Act, le président des Etats-Unis ferma le SHIELD et démit Stark de ses fonctions, laissant Osborn à la tête de l'Initiative.

Le Règne Sombre[]

Considéré comme un héros national, on lui donna le pouvoir de restructurer l'armée afin de combler le vide laissé par le S.H.I.E.L.D. Secrètement, il fonda la Cabale avec d'autres personnes à la moralité ambiguë (le Docteur Fatalis, Namor, Emma Frost, Hood, et Loki). Norman et sa Cabale initièrent des changements drastiques aidant les super-vilains dans leur ensemble, et il promit à ses équipiers de leur offrir une opportunité d'accomplir leur but respectif).

Norman fonda le HAMMER sur les cendres du S.H.I.E.L.D., se nommant Directeur, et secondé par Victoria Hand, une comptable. Il désigna Tony Stark comme le principal coupable de l'Invasion Skrull et fit de lui un traitre national, lançant une vaste traque sur le pays (son but premier était de récupérer la technologie Stark).

Osborn renomma l'Initiative des 50 États en Initiative Thunderbolt. Avec de nombreux anciens membres intégrés à ses nouveaux Vengeurs, il créa une nouvelle équipe de Thunderbolts en tant qu'équipe secrète. Menée par la seconde Veuve Noire, la première mission de l'équipe fut de détourner l'attention du public, qui voyait négativement son passé de Bouffon Vert. Quand Osborn emprunta Air Force One, il fut confronté par Doc Samson (invité par le Président lui-même), qui lui présenta des preuves vidéo de ses actes criminels en tant que Bouffon. Mais les Thunderbolts se lancèrent dans un scénario où Osborn sembla sauver le Président d'un Samson irradié et d'un Bouffon Vert attaquant l'avion (en réalité le Headsman déguisé). Reconnaissant, le Président donna à Osborn le feu vert pour diriger le HAMMER.

Pendant la supervision du QG de la Montagne des Thunderbolts, un Swordsman furieux agressa Norman pour ses actions. Norman s'empara de son épée et l'empala dans un accès de rage. il constata dès lors que sa personnalité de Bouffon menaçait de revenir.

Osbornironpatriot

Les Vengeurs Noirs[]

L'ordre suivant de Norman fut de présenter publiquement une nouvelle équipe de Vengeurs. Il recruta Arès pour remplacer Thor, et Sentry, puis Marvel Boy (Captain Marvel), Opale (Miss Marvel), Venom (Spider-Man), le Tireur (Œil-de-Faucon) et Daken (Wolverine). Avec l'aide du Fantôme, il se fit construire une armure basée sur des parties de la technologie Stark qu'il avait pu récupérer. Il se présenta comme Iron Patriot, chef du groupe.

La première mission des "Vengeurs Noirs" fut de répondre à un appel de détresse de Fatalis, attaqué en Latvérie par Morgan La Fée. Osborn et Fatalis lièrent leurs armures pour voyager dans le passé, dans le but de tuer Morgan avant qu'elle ne lance son assaut.

Iron Patriot et les Vengeurs Noirs affrontèrent plus tard les menaces d'Atlantes et de l'Homme-Molécule.

Le Void[]

Norman Osborn se servit de ses propres expériences de maladie mentale pour se rapprocher du schizophrène Robert Reynolds, l'aidant à supprimer le Void. Il apparut toutefois qu'il ne le faisait que pour gagner sa confiance, et contrôler la puissance du Void. Le Void s'établit comme personnalité dominante et commença à détruire New York. Osborn négocia avec lui, promettant le bonheur à l'entité si elle lui obéissait.

Lui même affecté par la relation qu'il avait avec le Void, Osborn vit sa propre psyché se fissurer. Il fut victime d'hallucinations, faisant ressurgir la personnalité du Bouffon Vert, provoqué en grande partie par la magie de Loki.

Fils de l'Amérique[]

Norman Osborn devint le père de l'enfant de Lily Hollister. Norman voulut faire de son propre fils Harry le "Fils de l'Amérique", un héros populaire utilisant une armure basée sur celle d'Iron Man et dopé au sérum du Super-Soldat. Harry refusa ce poste au H.A.M.M.E.R., mais se ravisa quelque temps plus tard quand il découvrit que Lily était enceinte, pensant que l'enfant était de lui... Son premier jour de travail à la Tour des Avengers, il s'introduisit dans une zone réservé et y dénicha un antidote pour Lily. Cette dernière se moqua du jeune homme, proclamant qu'elle voulait être Menace, et confessa que le père de son fils était Norman. Spider-Man, déguisé en Venom, infiltra la Tour Stark pour savoir pourquoi Harry avait accepté l'offre de son père, mais il fut repéré, capturé et torturé par Osborn. Harry confronta Norman qui lui confirma que son plan incluait la mort du Fils de l'Amérique après son introduction au public, pour rallier le peuple autour du Iron Patriot. Harry utilisa l'armure American Son pour affronter son géniteur, protégé par l'armure Iron Patriot. Norman insulta son fils, criant qu'il aurait d'avoir un meilleur héritier. Quand Harry prit le dessus et eut l'occasion de tuer Norman, Spider-Man lui recommanda la décapitation, afin d'empêcher toute guérison par le sérum, mais aussi que si Norman était tué, il deviendrait le fils qu'il avait toujours désiré. Harry se stoppa et quitta les lieux, rejetant son nom de famille et son héritage.

Utopia[]

Quand des émeute éclatèrent à San Francisco sur la régulation de la population mutante, le H.A.M.M.E.R. se déploya pour sécuriser la zone. Norman Osborn déclara Cyclope responsable et il retourna l'opinion publique contre les X-Men. Il demanda à ses alliés d'alors Emma Frost et Namor de rassembler une équipe de mutants pour en faire ses X-Men Noirs afin de capturer le plus grand nombre de mutants et les soumettre à la Machine Oméga, un appareil conçu par Dark Beast pour saper les pouvoirs mutants. Cyclope négocia avec Osborn et demanda qu'il quitte la ville une fois les émeutes sous contrôle. Mais rien ne se produisit. Osborn jura de tuer Cyclope.

Peu après, Emma Frost et Namor se retournèrent contre Osborn, révélant travailler pour Cyclope depuis le début, ce qui permit à X-Force d'évacuer les mutants captifs. Ils se retirèrent sur un Astéroïde M reconstruit, rebaptisé Utopia. Cyclope dénonça les actions d'Osborn en direct à la télévision. En colère à cause de cette trahison, Osborn jura de tuer ces membres de la Cabale. Mais son équipe fut vaincue par les X-Men, et les forces du HA.M.M.E.R. durent se retirer.

Le siège d'Asgard[]

Norman Osborn vit la présence d'Asgard au-dessus de l'Oklahoma comme un menace pour le pays. Sur suggestion de Loki, Osborn concota un scénario qui forcerait le Président des Etats-Unis à autoriser le H.A.M.M.E.R. à envahir Asgard. Osborn demanda à Hood d'embaucher des criminels capables d'assiéger la cité. Ainsi, les U-Foes impliquèrent Volstagg dans la mort de milliers d'innocents pendant un match de football, à Chicago. Un Asgardien étant responsable, le siège fut justifié.

En dépit de l'appréhension initiale d'Arès, et sans recevoir d'ordre officiel du Président, Osborn mena les Vengeurs Noirs, des Thunderbolts et le gang de Hood, encadrés par les forces du H.A.M.M.E.R., dans un assaut géant. Le Void fut déployé pour détruire la cité, pendant que les vilains affrontaient Thor et les Asgardiens, aidé par les Secret Warriors de Fury, Maria Hill, les New Avengers et les Young Avengers, Steve Rogers et Tony Stark (guéri du virus Extremis).

Pendant ce temps, à la Maison Blanche, sidéré par l'assaut ordonné par Osborn, le Président donna l'ordre de dissoudre le H.A.M.M.E.R. et l'arrestation d'Osborn pour trahison. A Brockton, Osborn tomba sur Rogers and Stark, et ce dernier désactiva l'armure Iron Patriot avec la sienne. Osborn réalisa sa défaite imminente et ordonna au Void la destruction totale d'Asgard. Son armure détruire, Osborn montra son visage, difforme par la folie qui le rongeait, et les images firent le tour du pays. Le Règne Sombre s'acheva.

Les héros s'opposèrent au Void surpuissant, et Osborn fut capturé par Volstagg et Rogers.

Derrière les barreaux[]

Osborn fut initialement incarcéré au Raft, tourmenté par sa personnalité de Bouffon Vert. Plus tard, il fut transféré au Centre de Contention Spécial, une prison sous-marine. Il y rencontra un sympathisant, le Père Coulmier. Lors d'une émeute, il s'échappa avec d'autres prisonniers (Ai Apaec et June Covington). Bizarrement, il se rendit à la police.

Héros brisés[]

Normanisback

Se préparant à être escorté par Luke Cage jusqu'à sa cellule, Osborn vit revenir sa personnalité de Bouffon Vert qui le harcela psychiquement. Il lui dit que le H.A.M.M.E.R. existait toujours et tout ce qu'il avait à faire était de les appeler. Après qu'il ait menacé de s'en prendre au bébé de Jessica Jones, il annonça que "l'appel était passé" et des agents dormants du H.A.M.M.E.R. intervinrent pour le libérer. Il rejoignit la cellule de commandement, qui incluait Supéria, Madame Hydra et Gorgone. L'organisation envoya Ultimo affronter les Vengeurs, tandis qu'Osborn mettait sur pied une nouvelle équipe de Vengeurs Noirs (avec Skaar, Trickshot, Ai Apaec, Gorgone, Toxie Doxie, Supéria et Ragnarok le clone de Thor). Les Vengeurs Noirs firent une première apparition publique à Miami. Suite au départ de Victoria Hand (qui était un agent double), les Vengeurs de Luke Cage arrivèrent tardivement et affrontèrent leurs sombres adversaires. Les Vengeurs perdirent en crédibilité aux yeux du public.

Supernorman

Au même moment, Osborn envoya un hologramme pour inciter une émeute devant le Manoir des Vengeurs. Cela poussa les héros à attaquer plusieurs bases du H.A.M.M.E.R. et ils se retrouvèrent en difficulté face à des super-agents (basés sur les capacités de Hulk, Giant-Man, la Guêpe et Spider-Man). Osborn négocia alors avec le Président des Etats-Unis pour retrouver sa place à la tête du Conseil de la Sécurité Nationale. Lorsque plusieurs Vengeurs s'échappèrent du QG du H.A.M.M.E.R., Osborn lança des ninjas de la Main à leurs trousses. 'Pendant ce temps là, les Vengeurs Noirs qui transféraient Captain America en lieu sûr tombèrent dans une embuscade préparée par les Vengeurs de Cage. Skaar abandonna son groupe et aida Cage, révélant qu'il était une taupe travaillant pour Captain America (tout comme Victoria Hand qui informait les alliés de Cap). Les Vengeurs réalisèrent qu'Osborn possédait les pouvoirs d'un Super-Adaptoide (grâce à une procédure expérimentale de Monica Rappaccini). C'est grâce aux renforts de l'équipe de Cage que Norman put être battu. Le H.A.M.M.E.R. s'éparpilla, et les membres furent récupérés par Madame Hydra pour renforcer l' HYDRA. Plus tard, après que le Super-Bouffon ait fait son retour à New York, Osborn s'échappa de sa chambre d'hôpital, et il disparut de la circulation.

L'essor du roi bouffon[]

Masonbanks

Mason Banks

Secrètement, Norman Osborn eut recours à de la chirurgie esthétique, et il changea d'apparence et d'identité. Il fut embauché par Alchemax sous l'identité du cadre technique Mason Banks, et il se lança dans un projet pur recréer un empire financier pour son petit-fils. Rassemblant des fidèles qui furent brutalisés par le Superior Spider-Man à sa cause, incluant Phil Urich et Menace, le Bouffon Vert cacha une armée de criminels dans les égouts de New York. Grâce au Superior Spider-Man qui s'occupait du grand tableau, le Bouffon Vert devint le chef de près de la moitié du crime organisé New-Yorkais, et il se débarrassa de tous ceux qui s'opposaient à lui, pour renforcer son autorité. Après avoir kidnappé Carlie Cooper, le Bouffon Vert apprit vite que le Superior Spider-Man était en réalité l'esprit de Doc Ock dans le corps du Tisseur. Il affronta le Super-Bouffon et battit l'imposteur (Claude).

Quand Otto refusa son offre de partenariat, le Bouffon Vert ordonna la destruction de tout ce à quoi il tenait. Aisin, Anna Maria Marconi fut kidnappée par Menace pour servir d'otage.

Finalement, ses plans échouèrent quand il ne réalisa pas le sacrifice d'Otto pour que Peter Parker puisse reprendre le contrôle de sa vie. Il fut complètement surpris parle héros et s'échappa. Dans un dernier duel, Spider-Man démasqua le Bouffon Vert et lui injecta un antidote au Sérum du Bouffon, supprimant ses capacités surhumaines. Mais Osborn prit quand même la fuite avec l'aide de l'interférence de Liz Allan. le sérum lui rendit une cohérence mentale, en guérissant sa folie.

L'Armée du Bouffon[]

Sain d'esprit, Osborn s'allia avec la nouvelle dirigeante de la Symkarie, la Comtesse Karkov. Le duo utilisa les ressources et la main d'œuvre du petit pays pour construire un empire technologique, surnommée l'Armée du Bouffon. Vénal, il offrit ses services à des dictateurs, restant dans l'ombre.

A la suite d'évènements provoqués par le nouveau Chacal, Spider-Man se mit en tête de capturer Osborn. Il réussit à le localiser et s'allia avec Silver Sable pour envahir la Symkarie et déposer la Comtesse. Norman voulut renforcer son Armée en faisant inhaler la formule du Bouffon à ses habitants, mais le missile fut désactivé par les alliés du Tisseur pendant que le héros affrontait Osborn. Le S.H.I.E.L.D. intervint, et le despote s'échappa. Déterminant que les seules fois où il avait pu presque vaincre Spider-Man étaient quand il avait le masque du Bouffon Vert, Osborn se mit en tête de retrouver sa folie et ses capacités surhumaines.

Le Bouffon Rouge[]

Redgoblin

Malheureusement pour Osborn, le remède que lui avait administré Spider-Man bloquait totalement la formule du Bouffon. Ses connaissances en science ne purent supprimer le remède. Il se rendit donc au Temple Sans Nom pour essayer la magie, mais les gardiens du temple le rejetèrent à cause de son esprit maléfique. Osborn essaya de s'introduire chez le Docteur Strange mais échoua. Il se procura le symbiote de Carnage, volé, et se lia au symbiote pour devenir le nouveau Carnage. Le symbiote refaçonna son visage et éjecta les nanites du remède, et il décida de s'injecter la formule du Bouffon, pour décupler sa puissance en devenant un hybride Bouffon/symbiote.

La formule injectée dans son sang, Norman captura J. Jonah Jameson pour trouver l'identité de Spider-Man. Quand le Roi Bouffon arriva à la planque du Bouffon où Norman cachait Jameson, le Bouffon Vert le tua. Les insultes de Jameson (impliquant la mort de Gwen Stacy) le choquèrent et il se rappela subitement que Peter Parker était Spider-Man. Le Bouffon Vert attaqua les bureaux du Daily Bugle et demanda à Parker d'aller chercher Spider-Man et les deux adversaires s'affrontèrent violemment. Osborn révéla savoir qui était le Tisseur, puis l'informa qu'il était lié au symbiote Carnage. Il se transforma en Bouffon Rouge, effrayant Spider-Man. Osborn lança un ultimatum à Parker : abandonner son identité de Spider-Man ou voir ses proches se faire assassiner un par un. Parker accepta et le Bouffon Rouge quitta les lieux, triomphant.

Redgoblin2

La cible suivante du Bouffon Rouge fut sa propre famille. Suivant Harry, Liz, et Mark Raxton sur le port, Norman confronta sa famille et son épouse Emily qu'on pensait morte depuis des années. La femme tenta de fuir avec ses petits-enfants. le Bouffon Rouge fut alors attaqué par la Torche Humaine, le Clash, Silk et Spider-Man, mais il battit facilement le quatuor. L'arrivée de l'Agent Anti-Venom capable de détruire les symbiotes prit Osborn par surprise mais il retourna la situation en forçant Flash à faire un choix difficile : le vaincre ou sauver ses amis gravement blessés. L'Agent Anti-Venom s'occupa de ses amis mais paya le prix en étant lui-même sérieusement coupé. Norman reprit la chasse de sa famille, particulièrement son petit-fils Normie, qu'il infecta avec une portion du symbiote.

L'arrêt suivant du Bouffon Rouge fut au laboratoire d'Alchemax, pour y détruire l'Anti-Venom qui y était stocké. Il réussit mais fut rattrapé par Spider-Man, qui brisa alors la promesse faite. Alors qu'il envoyait Normie attaquer Tante May, le Bouffon Rouge s'envola pour la Tour Stark y tuer Mary-Jane. Toutefois, le Bouffon Rouge fut attaqué par Venom, informé par Jameson, puis par Spider-Man, mais le Bouffon Rouge les repoussa et s'échappa aider Normie. Quand il arriva chez Tante May, il trouva Normie face à Doc Ock défendant la vieille femme. Même l'arrivée d'un Spider-Slayer contrôlé par Jameson ne fut pas suffisant pour stopper le Bouffon Rouge, qui blessa Octopus et immobilisa la machine, avant de s'échapper ave Normie. Norman et Normie confrontèrent Liz et Harry à Alchemax pour les forcer à signer l'octroi de la société à Normie. Toutefois, Harry combattit Norman avec un planeur et des bombes-citrouilles, et une escouade d'Humanitrons. Le Bouffon Rouge dévasta l'escouade, blessa Harry et jeta Liz par la fenêtre. Cette dernière fut sauvée de justesse par Spider-Man (portant Venom) qui attaqua violemment son adversaire, tout comme Normie, pour avoir essayé de tuer Liz. Osborn avoua son projet secret : des aiguilles symbiotiques avec lesquelles il avait blessé des proches de Spider-Man (comme Mary-Jane, Tante May et Harry) perforeraient leur cerveau et les tueraient. Osborn fut toutefois stoppé par l'Agent Anti-Venom, qui avait détecté son plan et neutralisa les aigiuilles. Furieux, le Bouffon Rouge empala Flash, alors affaibli, et le tua.

Spider-Man cogna Norman qui s'écrasa sur Times Square. Là, il décida de tuer des civils au hasard, avec des bombes-carnage. Spider-Man essaya de sauver le plus de civils possible, jusqu'à ce que le Bouffon Rouge ne le saisisse pour l'étrangler. Spider-Man lui dit que le crédit pour sa mort irait au symbiote, ce qui déstabilisa l'égo d'Osborn. Par fierté, le Bouffon arracha son symbiote pour prouver qu'il pouvait tuer Spider-Man seul. Spider-Man retira aussi son symbiote pour affronter le Bouffon Vert en duel égal et en sortit victorieux. Quand Norman essaya de se rattacher au symbiote Carnage, Spider-Man l'incinéra et le choc symbiotique détruisit la psyché de Norman et la reboucha avec les souvenirs de Cletus. Plus tard, alors qu'il était interrogé à l'asile Ravencroft, un Osborn affaibli mentalement dit à Spider-Man qu'il croyait que ce dernier était Norman Osborn, et qu'il était lui-même Cletus. Spider-Man laissa l'homme piégé dans sa folie mentale.

Absolute Carnage[]

Pensant toujours être Cletus Kasady, Norman reçut la visite du démon Kindred (en réalité un Harry Osborn possédé et voué à se venger de Spider-Man). Kindred exprima le désir de faire souffrir Norman et lui implanta un ver démoniaque dans le cerveau, disant qu'il se vengerait quand Norman retrouverait conscience de lui-même. Sa personnalité de Cletus relaya un message de sa personnalité originale, se moquant de Kindred pensant qu'il regrettait ses actions et proclamant savoir qui était Kindred, fier de voir qu'il était devenu un être démoniaque vindicatif. Osborn reçut les visites du Docteur Treadwell qui se moqua de sa condition, certain que le patient ne pouvait lui faire de mal depuis sa cellule. Spider-Man et Venom essayèrent d'emmener Osborn à l'Institut Ravencroft pour le purger du codex de Carnage toujours présent dans sa moelle épinière, mais sans succès. Le Carnage Noir (la nouvelle forme du véritable Kletus, lié au symbiote Grendel) attaqua la prison et infecta les détenus avec une forme de symbiote Carnage/Gredel, transformant Osborn en nouveau Carnage.

Osborncarna

...

Ravencroft[]

...

Kindred Rising[]

...

Le Bouffon doré[]

...

Pouvoirs et capacités[]

Grâce à sa formule du Bouffon Vert, Osborn a été transformé en surhomme.

  • Force surhumaine : Sa force n'a pas été mesurée avec précision, mais il peut soulever plusieurs tonnes.
  • Agilité surhumaine : Les réflexes, la coordination et l'équilibre d'Osborn dépassent ceux d'un athlète olympique.
  • Vitesse surhumaine : Il peut courir bien plus vite qu'un être humain.
  • Endurance surhumaine : Il peut exercer une activité physique intense pendant 24 heures avant de ressentir les effets de la fatigue. Le sérum atténue aussi sa perception de la douleur.
  • Durabilité surhumaine : Même si son corps n'est pas pare-balle, la chair, les os et les muscles d'Osborn sont renforcés par le sérum, ce qui lui permet de résister à des coups portées par des métahumains. Les plaies se referment, les os se ressoudent et les organes perforés se remettent à fonctionner en quelques instants. Ainsi, Osborn a été empalé par son planeur et n'a conservé qu'une cicatrice sur le torse.
  • Régénération : Le corps d'Osborn guérit de toutes blessures, même les plus graves. Les os se ressoudent et les organes perforés se remettent à fonctionner en quelques instants. Ainsi, Osborn a été empalé par son planeur et n'a conservé qu'une cicatrice sur le torse.

Capacités[]

  • Connaissances : Très intelligent, Osborn est un gestionnaire compétent et un chimiste doué. Il a une forte aptitude pour la science et la technologie. Le sérum augmente ses capacités cognitives et son imagination. Il a ainsi pu accroitre son savoir dans le domaine de la génétique, la robotique comme un chercheur de formation scientifique. Il a développé des virus informatiques, réparé des machines électriques ou encore conçu des toxines biologiques.
  • Volonté indomptable : L'esprit et la force mentale d'Osborn sont très solides, malgré sa folie.

Équipement[]

  • Armure du Bouffon : Le costume du Bouffon inclut un revêtement de mailles d'acier, le protégeant des lames de couteau.
  • Planeur : Il a amélioré son planeur initial. Le planeur est très maniable, tournant grâce au poids du Bouffon et aux mouvements de ses bottes fixés par des aimants électromagnétiques. Il peut atteindre 150km/h avec près de 200 kg de charge. A pleine charge, son autonomie est alors d'une heure. Le microprocesseur de contrôle se trouve dans le casque et les options sont activables par la voix d'Osborn.
  • Armement : En plus de gadgets très singuliers, il utilise une grande variété de projectiles en forme de citrouille : aveuglante, explosive, inflammable, lacrymogène, fumigène... Il emploie aussi des lames de jet en forme de chauve-souris, capables de transpercer un être humain avec sa grande force. Les gants du Bouffon sont électrifiés et alimentés par des batteries ayant une autonomie de 5 minutes continues.

Faiblesse[]

  • Syndrome de stress post-traumatique : Il souffre d'hallucinations et de crises de démence paranoiaque.
Advertisement